Il ne me manque rien… Et si on vivait?!!!

« Que vous manque-t-il pour être connecté à votre être profond ? »

Cette question et bien d’autres choses que j’ai pu lire, voir, entendre, m’ont agacées, voir énervées pour être complètement honnête… Je m’explique :

J’essaie de quitter volontairement un monde qui nous impose des règles, une façon de vivre, une  façon d’être, des objectifs : avoir un bon boulot et se tuer à la tâche, gagner de l’argent, en gagner toujours plus pour acquérir encore plus; se marier, faire des enfants, acheter une maison, avoir un chien et un break pour le mettre dedans, courir à en perdre haleine et surtout à s’y perdre soi-même ; obligation de résultats, compétition, tout en gardant le sourire pour le bien paraitre en société, ne surtout pas se plaindre, ne pas dire ce que l’on pense parce que toute vérité n’est soit disant pas bonne à dire, subir, et tout garder à l’intérieur, et puis quand vraiment ca ne va pas, on implose, alors va voir un psy, c’est la mode, ca t’aidera, au pire tu fais une ptite dépression, c’est la mode aussi, et HOP on y retourne..

Je quitte ce Monde volontairement, parce que NON je n’ai PLUS envie de courir après quoi que ce soit, ni après l’argent, ni après la réussite, et encore moins après un mari (oui j’ai 39 ans, célibataire et sans enfants, c’est comme ça et ça me va bien, depuis peu d’ailleurs…)

Je quitte ce Monde parce que je veux VIVRE, je veux être MOI, sans jugement de moi envers moi-même, et encore moins celui des autres. Je veux faire le boulot qui me ressemble, me fait vibrer et pas un autre, en l‘occurrence celui que j’ai choisi aujourd’hui (c’est ma 2nde vie professionnelle) me permet d’apporter un peu de bien-être ou devrais-je dire de « mieux-être » aux autres et ça me remplit de JOIE.

Je veux également être MOI dans tous mes états…

… mais je trouve un autre Monde, qui (sans le vouloir ?!) me met également la PRESSION…

« Où en es-tu de ton développement personnel ? Es-tu vraiment toi-même ? As-tu réellement et suffisamment bosser sur toi ? tes malheurs ? ce qu’ont vécu tes parents ? toute ta lignée? et dans tes vies antérieures ? Mais non, ca ne va pas, il te manque quelque chose.. CHERCHE encore.. va plus loin »

Je dis STOP !!!!!!!!

Ma remise en question (auto-analyse, travail sur soi, appelez ça comme vous le souhaitez) a été faite et bien faite (j’ai commencé il y a quelques années déjà…), j’ai fait le tour de toutes les questions importantes, tous les évènements marquants, traumatisants que j’ai vécu et même de ce qui ne m’appartient pas : famille, vies antérieures…  et CA SUFFIT !

Je suis MOI aujourd’hui avec le ou les états d’être qui m’habite, avec mes émotions de l’instant, parfois une peur, parfois une tristesse, et souvent de la JOIE, de l’Amour de vivre, de l’Amour de la VIE, une douce folie.. !

A force de se poser 50 000 questions, de se demander quels problèmes on peut aller titiller pour faire encore mieux, on en oublie l’Essentiel, ON OUBLIE DE VIVRE !

Mon être profond est LA, il est là à chaque instant, il est juste teinté de nuances différentes… et ça c’est magnifique, magique, c’est toute la beauté, la diversité de l’être humain !!!

Car oui, la complexité de l’être humain le rend magnifique ! Nous avons tous nos états d’âme, notre passé, nos expériences malheureuses (et heureuses !!!) et nous devons les accepter, les accueillir (c’est l’un des mots à la mode en ce moment..), mais surtout les laisser partir ou les ranger dans un coin ! Ce qui est passé est passé, ne nous retournons pas et allons de l’avant ! Tournons la page !!! Quand on lit un livre, on ne retourne pas toutes les 5 minutes sur les pages précédentes pour être sûre et certain de quoique ce soit ou pour une envie de se réimprégner de certains passages.. Non, on tourne les pages au fur et à mesure de l’histoire, on lit l’histoire, on « l’accueille » et on avance jusqu’à la fin du livre, sans retourner en arrière. Et bien la Vie c’est la même chose : inutile de retourner en arrière.

Nous n’avons pas besoin de nous demander toutes les 5 minutes si l’émotion de l’instant est liée ou non à ce traumatisme particulier de notre enfance ou à un bagage que l’on se traine de nos parents ou autre… ce qui voudrait dire que si c’est toujours présent, alors ce n’est pas digéré, et hop on retourne travailler dessus !!

Lorsque l’on a fait le gros travail d’épuration comme je le nomme, ça suffit ! on travaille dessus une bonne fois pour toute, pas besoin d’y retourner à chaque fois que quelque chose ne va pas.

Alors, certes, la vie nous teste et nous renvoie de temps en temps les mêmes schémas pour être sûr que l’on a bien compris la leçon, soit ! prenons notre courage à 2 mains, on connait la problématique, alors faisons-nous confiance, et surtout soyons indulgents avec nous-même, même si on se lourde, ce n’est pas la fin du Monde.

Et arrêtons de nous poser des questions sur tout ce qui se passe, nos réactions, nos comportements, et comment et pourquoi, mais alors si je fais ça et pas ça, alors ca veut dire que.. STOP, trop d’analyse tue l’analyse 😉

Il parait que l’on travaille sur soi toute notre vie, OK, mais le boulot sur nous-même n’est pas incessant. Il se fait au fur et à mesure que les choses/situations se présentent.

Très personnellement, j’ai suffisamment donné dans ce travail sur moi, j’ai plus envie. Alors j’ai un « entretien régulier » si je puis dire, en recevant régulièrement des soins énergétiques (comme tout bon praticien Reiki qui se respecte) et des massages. Et lorsque certaines situations se présentent et l’imposent, je sais vers qui me tourner si j’ai besoin d’aller plus en profondeur. Mais ça reste PONCTUEL.

Je ne suis pas à la recherche de moi, je ne cherche pas l’éveil (ceci pourrait faire l’objet d’un autre texte) … JE SUIS, tout simplement. Le développement personnel, pour moi, c’est s’alléger de ses fardeaux (pour laisser de la place aux belles choses) et s’accepter tel que l’on est. Vivre dans l’instant. Ni plus, ni moins. Accepter ses forces et ses faiblesses (quand on a mis le doigt dessus).

Personne n’est parfait (on se ferait bien chier sinon), alors soyons juste nous-même ! Adulte, enfant, responsable, irresponsable, gamin, joyeux, fou allié, rêveur, taquin, moqueur, râleur, boudeur, heureux, pas content, franc et direct ( ou pas..), fatigué, hyperactif, fainéant (oui oui parfois pas envie..)… et tant d’autres !

Je suis qui je suis ici et maintenant, différente de celle que j’étais hier et de celle que je serais demain !

Ce qui est sûr, c’est que cette phrase a été un déclic pour moi, je ne veux plus subir de pressions aucunes, plus d’objectifs imposés parce que c’est soit disant comme ça … (qui l’a décrété ?? pas mon être profond en tout cas)

Je décrète que je veux VIVRE (à ma façon) !

J’ai passé tellement de temps à chercher une sorte de perfection, que oui, j’ai oublié de vivre… Mais j’ai compris récemment que je dois juste accepter qui je suis avec tout ce que j’ai à l’intérieur, et voilà, c’est aussi simple que ça. Faire ce que j’aime, Vivre, m’amuser, rire aux éclats, c’est ce que je veux.

La perfection n’existe pas et en même nous sommes des êtres parfaits, tels que nous sommes. Il faut arrêter de chercher quelque chose qui est là, EN NOUS, depuis toujours et que nous cherchons désespérément et que nous empêchons d’exister pleinement à cause de toutes ces questions, remise en question, analyse et re-analyse..il faut, on doit, il serait bon de..  Nous brouillons les fréquences avec nous-mêmes.

J’en suis là aujourd’hui, je ne sais pas où j’en serais demain…et ça m’est égal à vrai dire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *